MEDIUMS A EFFETS PHYSIQUES

Liste provenant du livre des médiums

Les médiums à effets physique sont ceux qui ont le pouvoir de provoquer des effets matériels ou des manifestations ostensibles.
  • Médiums typteurs ; ceux par l’influence desquels se produisent les bruits et les coups frappés. Variété très commune, avec ou sans la volonté.
  • Médiums moteurs ; ceux qui produisent le mouvement des corps inertes. Très communs.
  • Médiums à translations et à suspensions ; ceux qui produisent la translation aérienne et la suspension des corps inertes dans l’espace sans point d’appui. Il en est qui peuvent s’élever eux-mêmes. Plus ou moins rares, selon le développement du phénomène ; très rares dans le dernier cas. 
  • Médiums à effets musicaux ; ils provoquent le jeu de certains instruments sans contact. Très rares. 
  • Médiums à apparitions ; ceux qui peuvent provoquer des apparitions fluidiques ou tangibles, visibles pour les assistants. Très exceptionnels.  
  • Médiums à apports ; ceux qui peuvent servir d’auxiliaires aux Esprits pour l’apport d’objets matériels. Variété des médiums moteurs et à translations. Exceptionnels. 
  • Médiums nocturnes ; ceux qui n’obtiennent certains effets physiques que dans l’obscurité. Voici la réponse d’un Esprit à la question de savoir si l’on peut considérer ces médiums comme formant une variété.
  • Médiums pneumatographes ; ceux qui obtiennent l’écriture directe. Phénomène très rare, et surtout très facile à imiter par la jonglerie. Attention ce type de médiumnité est différent de la psychographie qui elle est à classer dans les mediumnités à effets intellectuels.
  • Médiums guérisseurs ; ceux qui ont le pouvoir de guérir ou de soulager par l’imposition des mains ou la prière. « Cette faculté n’est pas essentiellement médianimique ; elle appartient à tous les vrais croyants, qu’ils soient médiums ou non ; elle n’est souvent qu’une exaltation de la puissance magnétique fortifiée en cas de besoin par le concours de bons Esprits. »
  • Médiums excitateurs ; personnes qui ont le pouvoir de développer chez les autres, par leur influence, la faculté d’écrire. « C’est plutôt ici un effet magnétique qu’un fait de médiumnité proprement dite, car rien ne prouve l’intervention d’un Esprit. Dans tous les cas, il appartient à l’ordre des effets physiques. » (Voir le chapitre de la Formation des médiums.