QU’EST CE QUE LE SPIRITISME ?

Le spiritisme en tant que tel est avant tout un ensemble de principes et de lois, révélés par les Esprits Supérieurs, contenus dans les ouvrages d’Allan Kardec qui constituent la Codification Spirite : Le Livre des Esprits, Le Livre des Médiums, L’Evangile selon le Spiritisme, Le Ciel et l’Enfer et La Genèse. C’est le consolateur promis, venu en temps voulu pour rappeler et compléter les enseignements de Jésus, « rétablissant toutes choses dans leur sens véritable », apportant ainsi à l’Humanité les vraies bases de sa spiritualisation. ( Source provenant de L’Union Spirite Belge ).
A l’heure actuelle, le spiritisme désigne en générale toutes pratiques visant à communiquer avec l’au-delà. Celle-ci nous permettrait donc de garder un contact avec nos chers défunts.

Historique

Les soeurs Fox

Les sœurs Leah (1814-1890), Margaret ou Maggie (1836-1893) et Kate Fox (1838-1892) ont joué un rôle important dans la naissance du spiritualisme moderne anglo-saxon et du spiritisme en France.
Monsieur Pieds Fourchus serait l’entité avec laquelle les sœurs fox auraient établies leurs premiers contacts spirite. Ce nom n’était bien sûr qu’un sobriquet. Après plusieurs communications avec l’entité, le père des filles, intrigué et intéressé par celles-ci se serait joint à elle et ensemble, ils apprirent que Monsieur Pieds Fourchus se prénomma de son vivant : Charles Rosma. Il semblerait que cet homme aurait été assassiné dans la maison familiale  bien des années auparavant et son corps y serait demeuré tout ce temps. Le père Fox aurait alors entamé des recherches et aurait effectivement retrouvé en sondant la cave, des os humains. Le spiritisme était né.
En 1888, Margaret confessa que les coups lors de leur séance était un canular et démontra en public comment les sœurs s’y prenaient. L’année d’après, elle tenta de récuser sa confession, mais leur réputation était ruinée. Les parents auraient  pris le partit de leurs filles. Ainsi, ils ont commencé à organiser des séances publiques. Malgré cela, beaucoup n’y croyaient pas et pourtant les esprits répondaient à chaque fois correctement aux diverses questions posées. La foule à chaque fois était insatisfaite. Tous cela n’empêcha pas le spiritualisme de continuer à avoir des adeptes.

allan_kardec

En 1854, un Pédagogue lyonnais du nom de Hippolyte       Léon Denizard Rivail ou plus communément Léon Rivail découvre ces séances insolites pendant lesquelles on                « magnétise les tables ». C’est vers 1855 qu’il prend son surnom d’Allan Kardec qui lui fut révélé pendant une séance médiumnique et lui ayant correspondu lors d’une vie antérieure, alors qu’il était druide. Durant les années suivantes, il fréquente régulièrement une famille dont les filles déclarent être médiums écrivains (« psychographe »). Progressivement, Rivail vient à chaque réunion avec une série de questions méthodiquement préparées pour noter les réponses données par les médiums. À partir de la synthèse de ses notes, il publie Le Livre des Esprits, le 18 avril 1857, sous le pseudonyme d’Allan Kardec et donne naissance à une philosophie qu’il baptise « spiritisme »
Pour en savoir plus sur la vie d’Allan Kardec et de la naissance du spiritisme il existe un très bon livre sur le sujet écrit par Jean Prieur : Allan Kardec et son époque.